La maison des Rocheville


La maison des Rocheville est une saga française en cinq épisodes librement inspirée de la Trilogie de Yann de L’Écotais, créée par Julien Sarfati et Sarah Romano en 2010, avec Virginie Desarnauts, Jérémie Covillault, Alexandre Brasseur.

France Télévisions présente

une production
Nelka Films
avec la participation de France Télévisions
avec la participation de TV5Monde
avec la participation du Centre National de la Cinématographie
avec le soutien de la Région Aquitaine

avec
Virginie Desarnauts
Alexandre Brasseur
Jérémie Covillault
Chloé Lambert
Souad Amidou
Renan Carteaux
Aurore Clément
Thomas Chabrol
Frédéric Gorny
Elsa Lunghini
Anne Suarez
Jean-Yves Berteloot

avec la participation de
Patrick Préjean
Carole Richert
Roger Contebardo
Bruno Lochet

La maison des Rocheville
librement inspiré de la Trilogie Marseillaise de Yann de l’Ecotais
« Le vieux port », « Notre-Dame de la Garde », « Avenue Prado »
Editions Plon

d’après un concept et des personnages de
Julien Sarfati et Sarah Romano

Scénario
Julien Sarfati

adaptation et dialogues
Julien Sarfati – Sandro Agénor et Jacques Otmezguine

musique originale
Stéphane Zidi – Laurent Sauvagnac
Editions Mazel Productions

Directrice artistique et littéraire
Laure Balzan-Sorin

produit par
Nelly Kafsky

un film de
Jacques Otmezguine

Synopsis

« Cette maison est vivante… Elle est capable du pire et du meilleur… Elle te protègera si tu sais l’aimer… Mais elle te détruira si tu la trahis ». Enfant, Victor de Rocheville aimait à se moquer de cette phrase que lui serinait sa grand-mère, Marie. Pourtant, tout au long de sa vie, il devra bien se rendre à l’évidence : la belle maison de ses ancêtres, pilier du domaine viticole de Villeblanche, agit comme un être humain… Elle s’émeut, nous parle et dialogue avec Victor. Ainsi, c’est la maison qui va nous raconter l’histoire et les secrets de cinq générations de nos deux familles (de 1893 aux événements de mai 68), celle des Rocheville, propriétaires du grand domaine de Villeblanche et celle des Cavalli, habitant les dépendances.

Nos objets dans le film

  • téléphone 8 directions
  • téléphone militaire de campagne SIT
  • téléphone mural type 18 Thomson-Houston

Bande-annonce du film