à la vie


A la vie est librement inspiré du vécu de la mère du réalisateur. Il y a quelques années, Jean-Jacques Zilbermann l’avait filmée elle et ses amies alors âgées de soixante-dix ans environ. Cherchant à conserver un témoignage de ces trois femmes, le metteur en scène en fit un documentaire de 52 minutes intitulé « Irène et ses soeurs », qui ne fut jamais diffusé. C’est à partir de ces récits qu’il décida pourtant, après mûre réflexion, d’en faire une fiction. Ainsi, les souvenirs de déportation évoqués dans le film sont de véritables faits vécus par les trois rescapées.

Synopsys

1960. Trois femmes, anciennes déportées d’Auschwitz qui ne s’étaient pas revues depuis la guerre, se retrouvent à Berck-Plage. Dans cette parenthèse de quelques jours, tout est une première fois pour Hélène, Rose et Lili : leur premier vrai repas ensemble, leur première glace, leur premier bain de mer… Une semaine de rires, de chansons mais aussi de disputes et d’histoires d’amour et d’amitié…

Nos objets dans le film

Bande-annonce du film