visiophone

25 septembre 25 septembre

Avec l’avènement et la maîtrise croissante de la fabrication et des coûts des fibres optiques, les ingénieurs se mettent à rêver d’un réseau tout optique permettant de transporter voix, données et images.

L’installation de la visiophonie à Biarritz se fait dans le cadre d’un grand plan de câblage de la ville en fibre optique. En novembre 1979, le gouvernement français annonce que Biarritz a été choisi comme « vitrine » de la première expérience de câblage par fibres optiques.

Cette expérimentation est gérée par la délégation à la vidéo-communication, spécialement créée au sein de la direction générale des télécommunications.
L’expérimentation grandeur nature est lancée en 1984. Le téléphone à image ou visiophone (un téléphone couplé avec un petit écran de télévision) permet d'effectuer une transmission de son et d'images, en noir et blanc, entre deux habitants de Biarritz équipés.

L'abonnement bimestriel est de 60 F au lieu de 40 F pour un service téléphonique classique; la communication coûte le  double de la normale : 1,10 F au lieu de 0,55 F. Le modèle de visiophone utilisé à Biarritz est de la marque Thomson CSF.

Des services commutés sont accessibles par le terminal visiophonique. Il peut aussi être utilisé comme un simple appareil téléphonique.
Les abonnés reliés à la fibre optique peuvent aussi accéder à 15 canaux de télévision (dont les 3 ou 4 chaînes françaises, 2 chaînes espagnoles, 1 chaîne belge et 1 chaîne suisse) et à 12 canaux de son stéréo de haute qualité, à des tarifs économiques. La réception des chaînes françaises de télévision coûte 70 F par an et 50 F par chaîne pour les chaînes étrangères.

A titre de comparaison, l’installation de chaque prise dans les foyers coûte 450 000 F. Différents services sont disponibles via « le vidéotex interactif »; ils sont reçus à travers un interface spécifique du système sur le téléviseur ou sur la chaîne hifi de l'abonné.


à propos

objet venant avant : -
objet venant après : -
date de création : vers 1984
date de désinvestissement : -
largeur : 47.4 cm
hauteur : 30.6 cm
profondeur : 56 cm
longueur : -
diamètre : -

bibliographie

  • Cassagne Jean-Pierre et Gayan Louis-Guy, Le câble à Biarritz, Communication et langages, n°57, 3ème trimestre 1983, p 97 à 105.

en savoir plus

  1. contexte scientifique : les années 1980 - 1985