Belin Edouard

Edouard Belin est né le 5 mars 1876 à Vesoul.

Après des études littéraires et juridiques à Dijon, passionné de mécanique et de photographie, il étudie deux ans à l’école impériale des arts graphiques de Vienne. Il dépose son premier brevet à 18 ans pour un appareil photo permettant de photographier derrière lui.

En 1907, il invente le bélinographe (•), un appareil capable d’envoyer des photographies à distance par les réseaux téléphoniques et télégraphiques. Cet appareil devient indispensable aux journalistes pour envoyer les photos prises lors de reportages ainsi que des cartes et des documents. Edouard Belin met aussi au point une machine, le tachytélétype, qui transmet une image fidèle de l’édition des journaux. Le 3 août 1921, il frappe un grand coup médiatique en expédiant par-dessus l’Atlantique, d’Annapolis à Rueil-Malmaison, un bélinogramme du « New-York Times » pour le « Matin ».

Inventeur créatif, Edouard Belin a également conçu l’horloge à quartz et a contribué à la découverte de la télévision par ses travaux sur la réception à l’aide d’un oscillographe cathodique. En 1927, on lui donne le surnom de « père de la télévision ».

Le 10 janvier 1951, le général de Gaulle le fait grand officier de la Légion d’honneur pour sa contribution à l’effort de guerre, car le cryptobélinographe (petit frère du bélinographe) permit à la Résistance de chiffrer des documents secrets.

Installé en Suisse, il décède le 4 mars 1963 à Territet, dans le canton de Vaud.

 

(•) cliquez pour voir l'image