Bardeen John

John Bardeen est né à Madison aux États-Unis, le 23 mai 1908.

Il étudie l'électrotechnique à l'université du Wisconsin où il obtient une maîtrise en sciences en 1929. Il devint géophysicien dans le département de recherche de la Gulf Oil Company à Pittsburgh. Trois ans après, il reprend des études supérieures en physique mathématique à l'université de Princeton où il obtient son doctorat en 1936, après une thèse sur la physique du solide. Pendant l'écriture de celle-ci, on lui propose de rejoindre Harvard, ce qu'il accepte pour travailler notamment sur des problèmes de conduction dans les métaux avec John Hasbrouck Van Vleck et Percy Williams Bridgman.

Il commence sa carrière académique en 1938 en tant que professeur assistant à l'université du Minnesota. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, il préfère rejoindre les Laboratoires Bell. Le groupe de physique du solide est dirigé par William Shockley ; il y reste jusqu'en 1951. Dans ce cadre, il met au point avec Walter Brattain le premier transistor à pointe, ce qui leur vaut le prix Nobel de physique en 1956 pour leurs recherches sur les semi-conducteurs et leur découverte de l'effet transistor.
John Bardeen se tourne ensuite vers la recherche académique à l'université d'Illinois, où il est également professeur d'électrotechnique. Il oriente ses recherches vers la compréhension des mécanismes de la supraconductivité ; il développe la théorie BCS, qui permet d'expliquer les phénomènes de résistivité électrique nulle observés dans les supraconducteurs. Il obtient un second prix Nobel de physique avec Leon Neil Cooper et John Robert Schrieffer en 1972, « pour leur théorie commune de la supraconductivité, habituellement appelée théorie BCS ». Il est la seule personne à avoir reçu deux prix Nobel de physique.

Tout au long de sa carrière, il reçoit de nombreuses récompenses. Il a été élu à la National Academy of Sciences en 1954. Il a reçu la Médaille Stuart Ballentine de l'Institut Franklin de Philadelphie en 1952, la médaille John Scott de la ville de Philadelphie et le prix Buckley de l'American Physical Society en 1955, le Prix Fritz London en 1962 et il fut lauréat de la Médaille Franklin en 1975 pour ses travaux sur la supraconductivité et les semi-conducteurs.

Il est nommé professeur émérite en 1975. Il meurt de troubles cardiaques le 30 janvier 1991 à Boston.

 

sources

  • John Bardeen - Biography, Nobel Lectures, Physics 1942-1962, Elsevier Publishing Company, Amsterdam, 1964.
  • John Bardeen - Biography, Nobel Lectures, Physics 1971-1980, Editor Stig Lundqvist, World Scientific Publishing Co., Singapore, 1992.