Reis Philipp

Johann Philipp Reis est né le 7 janvier 1834 à Gelnhausen en Allemagne.

Il étudie les sciences et les mathématiques à l’institut de Friedrichsdorf et à l’institut de Monsieur Hassel à Francfort. Il débute comme apprenti dans un commerce de peinture tout en continuant de suivre des cours de mathématiques et de mécanique. Après différents voyages d’étude, il devient professeur de musique et de physique à l’institut de Friedrichsdorf près de Francfort.

Passionné de sciences, c'est également un ingénieux inventeur amateur : il met au point en 1860 le premier appareil électrique capable de transmettre une mélodie musicale à distance, un modèle d'oreille humaine dans lequel une membrane joue le rôle de tympan et une pièce de platine celui du marteau. Il le nomme « telephon ». On peut considérer cet appareil comme le premier des « téléphones ». Il décrit cet appareil dans un document de 1863 et le nomme téléphone pour l’émetteur et appareil de reproduction pour le récepteur.

En 1864, il affirme pouvoir également transmettre la parole. Il réalise la même année une démonstration devant l'association de physique de Francfort. Il ne sera jamais considéré comme l'inventeur du téléphone, n’ayant pas réussi à vendre son projet et à améliorer son appareil afin de lui trouver une utilisation pratique ; en revanche, il demeure à l’origine du mot "téléphone".

Il arrête ses recherches en 1865, atteint de tuberculose. Il décède à Friedrichsdorf en Allemagne le 24 janvier 1874, deux ans avant "l'invention du téléphone" par Bell.

En 1947, STC, une compagnie de téléphones allemande, effectue des essais avec le téléphone mis au point par Philipp Reis et se rend compte que l'appareil transmettait bien la parole, bien que le son fût faible. STC est alors liée à AT&T, la société créée par Bell. L'affaire est étouffée car elle aurait porté préjudice à l'entreprise si on avait pu penser que Bell n'était pas le vrai inventeur du téléphone.