Bell Alexander Graham

Alexander Graham Bell est né à Édimbourg en Écosse, le 3 mars 1847.

A seize ans il abandonne des études musicales, malgré un talent certain et se consacre comme son père, professeur de diction, à l’étude de la phonétique. Après avoir travaillé au sein de diverses universités européennes, il quitte pour des raisons de santé l’Angleterre pour le Canada, où il enseigne le langage des signes.

En 1873 ils est nommé professeur en physiologie vocale à l’université de Boston. Il réalisa de nombreuses recherches sur l'audition et la parole. Ses premières inventions avaient pour point commun l’audition. En 1874 il construit une oreille artificielle qui enregistre les sons sur une plaque de verre enduite de noir de fumée. Il réalisa en parallèle des études sur la téléphonie, tentant de faire entendre les sourds, il aboutit au premier téléphone dont il déposa le brevet le 17 mars 1876. Il dut faire face à de nombreux procès pour défendre ses droits d’inventeur du téléphone.

Le téléphone reste sa principale invention mais il en réalisa de nombreuses autres ainsi que de recherches exploratoires en télécommunications optiques et en aéronautique. Il inventa ainsi, le photophone, la balance d’induction, l’usage de la cire pour les disques de phonographe ou encore la sonde téléphonique qui permet de trouver les projectiles dans le corps des blessés, dont l’usage ne disparaîtra qu’avec la découverte des rayons X.

Il fut très actif dans l’aide à la surdité, il a fondé la Société américaine d’enseignement de la parole aux sourds-muets, il fit un don de 250 000 dollars à cette œuvre. Il fit aussi don d’une grande partie des sommes récoltées grâce à ses brevets à des organisations scientifiques. En 1888, il est l'un des membres fondateurs de la National Geographic Society.

Il fut décoré dans de nombreux pays, en 1914 il reçut la médaille scientifique Edison ou encore le prix Volta pour l’invention du téléphone.
Il est décédé le 2 août 1922 dans sa propriété de Beinn Breagh, près de Baddeck dans la province de Nouvelle-Ecosse au Canada, jusqu’à la fin de sa vie il continua ses travaux.

 

sources

  • Inventeurs et scientifiques, dictionnaire de biographies, Larousse, 1994.
  • Annales des PTT, 1922.