Wheatstone Charles

Charles Wheatstone est né le 6 février 1802, à Gloucester, en Angleterre.

Au départ employé au sein de la fabrique familiale d’instruments de musique, ses premiers travaux publiés en 1823 portent sur l’acoustique. Il devient ensuite professeur et titulaire de la chaire de physique expérimentale au King’s College de Londres. Inventeur extrêmement prolixe, il est notamment le père du pont de Wheatstone, qui permet de mesurer les résistances électriques.

En 1834, il est le premier à essayer de mesurer la vitesse d’un courant électrique dans un conducteur, grâce à un miroir tournant de son invention et ce sans réel succès. Ce dispositif est utilisé plus tard par Foucault pour mesurer la vitesse de la lumière. En 1837, il met au point avec William Cooke le premier télégraphe électrique simple et fonctionnel.

En 1938, il s’intéresse à la stéréoscopie, perception du relief grâce à la vision binoculaire. Il conçoit aussitôt des couples stéréoscopiques de dessins, puis de photographies stéréoscopiques et invente l'appareil permettant de les observer en relief : le stéréoscope. Il est le premier à remarquer que la couleur d'une étincelle dépend de la nature des électrodes utilisées. En 1852, il introduit le pseudoscope, instrument optique binoculaire qui inverse notre perception de la profondeur.

Il est élu à la Société Royale de Londres en 1836, anobli en 1868 et membre associé de l’Académie des sciences de Paris en 1873.

Il décède à Paris le 19 octobre 1875.