Thomson (Lord Kelvin) William

William Thomson, également nommé Lord Kelvin, est né à Belfast en Irlande le 26 juin 1824.

Intellectuellement précoce, il entre à l'Université de Glasgow à l'âge de 10 ans. A 17 ans, il est admis au collège Peterhouse de Cambridge. A 22, il est nommé professeur de philosophie naturelle à l’Université de Glasgow, poste qu’il occupe jusqu'en 1899.

William Thomson réalise de nombreuses recherches dans divers domaines dont la mécanique et l’électricité. En 1848, il propose l'échelle de températures absolues qui porte aujourd’hui son nom. Il s’est beaucoup intéressé à la thermodynamique : en 1851, il publie la deuxième loi de la thermodynamique. En 1852, avec un autre physicien anglais, James Prescott Joule, il découvre que la détente de gaz réels provoque un refroidissement, ce qu’on appelle l’effet Joule-Thomson.

De 1857 à 1858 et de 1865 à 1866, il est employé comme conseiller scientifique pour l’installation du câble télégraphique de l’Atlantique. Ses avancées ont une importance capitale pour la télégraphie. Il étudie également la théorie mathématique de la signalisation par câble. Il apporte des améliorations à la fabrication de câbles électriques et à la construction du galvanomètre à miroir et de l'enregistreur à siphon. Il construit, en 1876, le premier intégrateur mécanique qui permet de résoudre les équations différentielles.
En outre, il contribue à la théorie de l'élasticité et publie d’importantes études géophysiques sur les marées et leur influence sur la rotation de la Terre.

En 1851, Il devient membre de la Royal Society. Il est élu dans la plupart des académies savantes du monde. La reine Victoria l’anoblit en 1866 et il obtient le titre de baron Kelvin of Largs en 1892.

Il meurt à Glasgow, le 17 décembre 1907 et est inhumé à l'Abbaye de Westminster aux côtés d'Isaac Newton.