Ruhmkorff Heinrich-Daniel

Né à Hanovre en 1803, H-D Ruhmkorff est l’un des précurseurs qui ont contribué à l’essor des sciences appliquées au cours de la seconde moitié du XIXe siècle.

Après son apprentissage comme mécanicien, à 18 ans, il parcourt l’Allemagne, réside deux ans à Paris puis deux ans en Angleterre. Il travaille treize ans dans différents ateliers, dont celui de Chevalier, puis fonde sa propre maison 15, rue Champollion, en 1839, à 36 ans.

Son nom est attaché à toutes les applications de l’électromagnétisme. Français de cœur, il reste toujours fidèle à sa patrie d’adoption après 1870-1871. Chercheur, artisan, il vit en artiste.

Cinq années consécutives, l’Académie lui décerne le prix Frémont de 5 500 francs, destiné à aider dans ses recherches un inventeur sans fortune.

Il est évident qu’il n’est pas un chef d’industrie, capable d’exploiter sa principale invention, la bobine d’induction, base des bobines d’allumage des premières automobiles.

 

source

  • Revue n°19 de la Société historique et archéologique du 14e arrondissement de Paris