Von Siemens Ernst Werner

Ernst Werner Siemens est né le 13 décembre 1816 à Lenthe, près de Hanovre. Fils de fermier, il ne peut faire des études et choisit de s’engager dans l’armée. Il en profite pour y suivre une formation technique.

En 1843, il invente un télégraphe qui utilise une aiguille pour pointer vers la bonne lettre, au lieu d’utiliser le code Morse. En 1847, il fonde avec Johann Georg Halske la société Telegraphen-Bauanstalt von Siemens & Halske.

En 1848, Siemens construit une des premières lignes de télégraphie à longue distance en Europe, s’étendant sur 500 km, de Berlin à Francfort-sur-le-Main. Dans les années 1850, la société participe à la construction d'un réseau de télégraphie à longue distance en Russie.

En 1866, il établit le principe de la dynamoélectrique et en 1877, il dépose le brevet du haut-parleur électrodynamique.

Dès l’apparition du téléphone, il s’intéresse à cette nouvelle technique, il a alors plus de 63 ans ! Il dépose un premier brevet à Paris dès le mois de janvier 1878 pour un appareil utilisant la même technique que celui de Bell.
En 1879, le ministre des Postes et Télégraphes, Albert Cochery, décide de créer une commission d’examen pour tenter de savoir ce que valent vraiment les différents systèmes téléphoniques. L’expérience a lieu le 5 juillet 1879, dans la salle 25 du bureau central des Télégraphes entre Paris, Versailles, Asnières et Sceaux (•). Le système allemand est alors définitivement écarté au profit du système américain d’Edison : « On a essayé les téléphones Siemens et Halske. Ce dernier ne portait pas jusqu’à Versailles et l’appel n’était même pas entendu ! ».

En 1888, Siemens est anobli par l’empereur Frédéric III et s’appelle désormais Werner Von Siemens. Il décède le 6 décembre 1892 à Berlin.
Le nom « siemens » a été adopté comme unité du système international pour la conductance électrique.

(•) cliquez pour voir l'image

 

source

  • Frédéric Nibart, Trésors du Musée des arts et métiers, 2013, Angers