Société Française de Correspondance Téléphonique

La Société Française de Correspondance Téléphonique est la quatrième compagnie de téléphonie fondée à Paris, au mois de septembre 1879, par Léon Soulerin.

Léon Soulerin (•) est né le 15 juillet 1844 en Ardèche. Il part aux Etats-Unis en 1868 où il se lance dans la construction de ponts. Dès 1877, il s’intéresse au téléphone et devient le vice-président de la Chicago Telephonic Exchange. Il rejoint alors la France et obtient une concession pour exploiter le téléphone dans la ville de Paris le 23 juillet 1879.
La Société Française de Correspondance Téléphonique, dont le siège social s’établit au 7, avenue de l’Opéra, a pour but « L’établissement de lignes téléphoniques servant à mettre en rapport entre elles les personnes habitant Paris avec le reste du département de la Seine et de la Seine-et-Oise ».

Le système exploité par Léon Soulerin est le récepteur de Bell et le transmetteur microphonique de Francis Blake (•), un Américain qui vient de faire breveter son système et de le vendre à la Bell Telephone Company.

Grâce à une communication habile et une redevance d’abonnement nettement moins chère que ses deux concurrents, la société dispose de 120 souscripteurs à la fin de 1879. Mais Léon Soulerin ne réussit pas à installer un bureau central capable de relier ses futurs abonnés et il décide de fusionner sa société avec la Compagnie du Téléphone Gower le 2 février 1880.

(•) cliquez pour voir l'image

source

  • Frédéric Nibart, Frederic Allen Gower, un Américain à Paris 2014, Angers