Compagnie du Téléphone Gower

La Compagnie du Téléphone Gower est fondée au mois de juillet 1879 par Frederic Allen Gower et Cornélius Roosevelt. C’est la troisième société de téléphonie créée en France.

Frederic Gower (•) est né le 25 juillet 1851 à Sedgwick, USA. En 1877, il rencontre Alexander Graham Bell, devient son ami et l’aide à organiser ses conférences pour présenter son téléphone. Il le suit en Europe et s’installe à Paris après avoir sympathisé avec Cornélius Roosevelt lors de l’exposition universelle de 1878.

La société a son siège au 66 rue Neuve-des-Petits-Champs. Elle a pour but « la création et l’exploitation en France de réseaux téléphoniques et l’exploitation des brevets apportés à la société par Gower et Roosevelt » (celui amenant les brevets de Bell). Elle a reçu le 27 juin 1879 l’autorisation d’exploiter des communications téléphoniques à l’intérieur des villes de Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Nantes et Lille.

Le bureau central est organisé par un jeune ingénieur, Clément Ader. La compagnie installe chez ses clients le téléphone magnétique Gower (•).

Au mois de novembre 1879, 42 abonnés sont en cours de raccordement à Paris et 60 personnes ont signé une promesse d’abonnement. Au début de l’année 1880, Alphonse Marchegay s’installe à Lyon et Joseph Aboilard à Marseille pour commencer à prospecter pour la société.
La Compagnie du Téléphone absorbe la Société Française de Correspondance Téléphonique et se transforme en Compagnie des Téléphones le 2 février 1880.

(•) cliquez pour voir l'image

source

  • Frédéric Nibart, Frederic Allen Gower, un Américain à Paris 2014, Angers