Breguet

La Maison Breguet est fondée en 1783 par l’horloger Abraham Breguet, originaire de Suisse.

Depuis 1833, elle est dirigée par Louis Breguet (•), né à Paris le 22 décembre 1804. Il développe l’activité de son père en se lançant dans la construction d’appareils scientifiques.

En 1845, il est récompensé pour ses travaux sur la télégraphie électrique par la Légion d’honneur. Il est élu à l’Académie des sciences en 1874. Son fils, Antoine Breguet, avec la collaboration de son cousin, Alfred Niaudet, se lance dans la téléphonie en 1877. Ils fabriquent les premiers téléphones Bell sous licence de Cornélius Roosevelt et permettent à de nombreux inventeurs de tester leurs découvertes : c’est le cas par exemple de MM. Bonis et Lippens qui construisent des microphones dès 1878 puis de Clément Ader et de Paul Bert et d’Arsonval.

En 1882, la Maison Breguet met au point un transmetteur mural (•) qui sera installé sur les premiers réseaux de l’État.

Puis, c’est l’hécatombe : Antoine Breguet est frappé au sommet de sa gloire en 1882, à l’âge de 32 ans ; son père, Louis, décède en 1883 et quelques jours plus tard, Alfred Niaudet meurt à l’âge de 48 ans.

(•) cliquez pour voir l'image

 

source

  • Frédéric Nibart, Trésors du Musée des arts et métiers, 2013, Angers